Le pouvoir des câlins ! :D

Shares

Inspiré d’une expérience rapportée par Deepak Chopra dans son livre  « Le corps quantique » :

Merci à Alexandre Terrigeol pour avoir retrouvé les références exactes du papier 🙂 :

Nerem, R. M., Levesque, M. J., & Cornhill, J. F. (1980). Social environment as a factor in diet-induced atherosclerosis. Science, 208(4451), 1475-1476.

>>> Retrouver d’autres BD inspirantes à offrir ou à s’offrir dans ma boutique :

Shares

24 Responses

  1. Sandra Livia dit :

    Magnifique apprendre par la BD est une tres bonne idee.MERCI

  2. Franck Goupil dit :

    Superbe, comme d’habitude ! Merci pour tes coups de crayon qui vont droit au <3 🙂

  3. Alexandre Terrigeol dit :

    Je suis curieux de voir cette étude… J’ai cherché partout et mis à part des « une étude à montré » sans lien précis, je n’ai rien trouvé. C’est mon côté scientifique, mais je trouve que quand on cite une expérience scientifique, pour que cela soit correct, il faut donner la citation exacte de l’article en question. (C’est ici dans une optique positive pour cette BD, je le comprend bien, mais ce type d’approche peut être aussi utilisé dans une approche négative en faisant dire tout et n’importe quoi des scientifique sans donner de sources fiables et finalement les discréditer).
    Mais j’adore vos BD soit dit en passant 🙂

    • Armella dit :

      Merci pour cette remarque très pertinente, Alexandre ^^
      J’ai pris connaissance de cette étude dans le livre «le corps quantique» de Deepack Chopra. C’est vrai que j’aurai pu le mentionner ^^ J’ai oublié !
      Je vais voir dans le livre si je peux retrouver plus l’article exact. Je regarde ça, et je vous dis 😉

      • Alexandre Terrigeol dit :

        C’est le problème en fait, il y a plein de livres qui cite cette même expérience et de la même manière, sans qu’aucun de soit capable de donner l’article en question..
        « An Ohio University study of heart disease was conducted by feeding quite toxic, high-cholesterol diets to rabbits in order to block their arteries, duplicating the effect that such a diet has on human arteries. »
        Consistent results began to appear in all the rabbit groups except for one, which strangely displayed 60% fewer symptoms. Nothing in the rabbits’ physiology could account for their high tolerance to the diet, until it was discovered by accident that the student who was in charge of feeding these particular rabbits liked to cuddle and pet them. »
        Je ne dis pas que l’amour et les câlins n’apportent rien, et j’aimerais croire ça, mais je doute de la véracité de l’argument, étant donné que tout le monde répète les même informations sans les vérifier eux-mêmes… :/
        Et c’est en rien pour tenter de discréditer ce beau travail mais pour attirer l’attention sur l’importance de vérifier ses sources…

        • Armella dit :

          Oui c’est juste 🙂
          J’avoue que comme je suis pas scientifique de formation, citer l’université, l’année, et le livre source, c’était déjà citer les sources pr moi, lol. (Ahh ça y est, je passe en commission de surveillance chez mes pairs scientifiques, et on me tranche la tête !! Lol ! Ah non c’est vrai, ce ne sont pas mes pairs )

          Nan Nan mais c’est chouette, ça me permet de m’améliorer là dessus. Je te remercie
          Je suis pas chez moi là, donc je peux pas vérifier tout de suite dans le bouquin s’il y a plus, mais je le fais en rentrant )

        • Armella dit :

          Bon alors, je suis rentrée chez moi et… pas de quoi donner plus de ressources dans le livre.
          La bibliographie expose le parti pris de ne pas être exhaustive mais de donner d’autres pistes de lecture. :p
          Comment savoir alors ?
          En écrivant à l’université d’Ohio ? Je sais pas qui contacter. Toi qui a plus un background scientifique, tu saurais comment faire ?
          Ah tiens, je pourrais m’amuser à traduire la BD en Anglais et demander à Deepak Chopra s’il peut me donner ses sources exactes… ^^ Bon, je sais pas si on lui transfèrerait mon mail ou si ça resterait dans les personnes qui gèrent son administratif, mais ça peut se tenter ! 😉

          • Alexandre Terrigeol dit :

            C’est la toute la difficulté et le risque… On peut dire ce qu’on veut parce que retrouver un article scientifique des années 70, sans titre et sans auteur, c’est comme chercher une aiguille dans une botte de foin, et je doute que l’université d’Ohio puisse nous éclairer à ce sujet… Je vais essayer de les contacter quand même parce que je suis curieux, et ça serait une bonne idée de demander à Deepak Chopra, sait-on jamais… 🙂

            • Armella dit :

              Ok cool, on peut faire ça alors ! Hihi ! ^^
              Tu pourras me dire comment tu sais qui contacter ? Je suis allée sur leur site, et ça m’intrigue !

            • Alexandre Terrigeol dit :

              Je n’en ai absolument aucune idée, c’est pas vraiment courant de demander à une université si elle a des infos sur une étude sans titre ou auteur précis datant des années 70.. Mais qui ne tente rien n’a rien ! 😀 Donc je vais demander un peu partout !

            • Armella dit :

              Hihihi ! ^^

          • Alexandre Terrigeol dit :

            Trouvé 😀
            Le staff de l’université de l’Ohio est très efficace. L’étude dont parle Deepack Chopra est « Social Environment as a Factor in Diet-Induced Atherosclerosis »publié dans la grande revue scientifique Science en 1980. Et pour faire les chose de facon scientifique, je te joins le lien bibliographique exacte pour pouvoir retrouver l’étude :
            Nerem, R. M., Levesque, M. J., & Cornhill, J. F. (1980). Social environment as a factor in diet-induced atherosclerosis. Science, 208(4451), 1475-1476.
            Très content de voir que cette étude existe et n’est pas basé sur des « quelqu’un à dit » 😉
            Néanmoins en lisant l’article, on se rend compte que l’histoire raconté par Deepack Chopra à été plus ou moins inventé. Ce n’est pas en découvrant par hasard qu’un étudiant dorlotait les lapins, mais l’étude en elle-même qui se faisait de la sorte. De même les lapins ne sont pas devenus malades ou mort des suite de l’ajout de cholestérol dans leur alimentation mais ils ont tous été tué (désolé..) et leur artères ont ensuite été observés 🙂 Et finalement rien ne parle de la réponse immunitaire :/
            En bref, d’autres études semblent avoir montré des effets similaires, mais je voulais juste montrer l’importance de citer une source de façon à la retrouver rapidement (que ce soit en science ou en littérature 😉 ) Et en aucun cas pour discréditer ton travail. Le fautif ici est davantage Deepak Chopra, tu n’as fais que relier son information (d’une très belle manière !)

            • Armella dit :

              Ah trop cool !! Super efficaces !
              A qui tu as demandé alors ??
              « ils ont tous été tué et leur artères ont ensuite été observés » lool !!! Ouais, c’est moins mimi que les boulettes de lapins que j’ai dessinées !! ^^ »
              Nan, mais moi ça me va. C’est sûr qu’en lisant juste les quelques lignes dans le livre de Chopra, j’avais pas les détails, et la représentation que j’en ai faite, n’est pas exacte.

              Mais en gros, il y avait bien un effet des câlins sur la résistance au régime toxique, constatable sur la santé de leurs artères, donc de résilience immunitaire, non ? 🙂

              Après, il est possible que l’expérience ait été faite une fois (rôle de l’étudiant découvert par hasard) et qu’ensuite elle ait été reproduite et que c’est cela qui figure sur le papier. Je laisse le bénéfice du doute là dessus 😉

              En tout cas merci de m’avoir aidé à retrouver les référence scientifiques ! ^_^ !

            • Alexandre Terrigeol dit :

              La bibliothèque de l’université de l’Ohio à un chat très pratique qui a pu m’aider dans ma recherche. 🙂
              Mais oui je ne remet pas en cause l’impact positif du câlin, j’attirais simplement l’attention sur l’importance de vérifier la source d’origine pour éviter de véhiculer des choses fausses.
              Mais je trouve la démarche de vulgariser des recherches scientifiques très intéressantes, as-tu des conseils à donner d’ailleurs pour cela ? Je cherche moi-même à faire ce travail de vulgarisation, trop peu présent dans la recherche actuelle malheureusement.

            • Armella dit :

              Ah c’est marrant ça un chat de bibliothèque !! Trop pratique !!! Ils sont vernis !^^
              Merci pour ton apport, c’était super intéressant !

              Pour ce qui est de la vulgarisation scientifique, tu trouveras toute une équipe de passionnés très sympas ici : http://stripscience.cafe-sciences.org/
              Des scientifiques qui font des BD, des illustrateurs qui font équipe avec un scientifique, etc. et super ouverts aux collaborations, et je suis sûre que tu seras accueilli à bras ouverts.

              Et il n’est pas besoin de savoir hyper bien dessiner non plus. Il y a les doodles aussi. C’est une façon de faire hyper efficace :
              https://www.youtube.com/watch?v=8bGYV6ypP5o

              Tu peux aussi t’inspirer de ce que fait TEDed (TED education) en matière de vulgarisation animée, qui est souvent de très bonne qualité, et qui allie un spécialiste d’un domaine avec un animateur : https://www.youtube.com/user/TEDEducation
              J’en avais fait un avec Carl Zimmer sur les plumes et les dino 😉
              https://www.youtube.com/watch?v=hPLgfGX1I5Y

              Il y a aussi la piste des jeux vidéos. J’avais fait le concept art de ce jeu du temps où je travaillais au CRI (centre de recherche interdisciplinaire) : http://herocoli.com/
              Bon, il y avait d’autres personnes que moi pour s’assurer du bien fondé scientifique, et ça avait été cool et très enrichissant. ^^

              Bon, je sais si ça te donne des pistes ? 🙂

            • Alexandre Terrigeol dit :

              Super, merci beaucoup pour toutes ces infos !
              Après tout j’imagine que le plus important pour se lancer , c’est d’être motivé, passionné et…de faire des câlins 😉

            • Armella dit :

              Hihi ! Oui ! Lance toi ! C’est en faisant qu’on s’améliore ^^.
              N’hésite pas à contacter le groupe strip-science. Je les avais suivi pendant un moment, et de ce que j’ai vu, c’est une communauté très active et bienveillante. Je pense que leur groupe pourra te donner des retours et conseils sur des réalisations.
              Pi avec passion + câlins = ça va dépoter ! 😉

      • caro dit :

        Bonjour Armella,
        GRAND GRAND MERCI pour vos BDs
        Elles sont simples, faciles à appliquer, à comprendre, y compris pour les « novices » … et pour être graphiste/auteur, le boulot fait excellent ! Merci beaucoup à vous
        Je crois que le livre d’abord à coté de mon lit, puis dans mon bureau … fait des adeptes !
        Bonne continuation à vous, faites nous plein de bédés ^^ et Très Bonne Année, Pleine de Succès et d’Amour bien sûr !

  4. Fanny dit :

    Très jolie BD, très touchante.
    J’adore ton travail, qui m’inspire beaucoup !
    Merci merci et bravo ! <3

  5. Tatiana dit :

    Les câlins, c’est la vie. C’est fou comme on a peu de contact physique en France. Alors que pourtant cela fait tant de bien d’être caliné. Merci pour ton article 🙂 Etre pris dans les bras, une main douce et bienveillante. Cela me donne envie d’écrire aussi un article sur le sujet. Tes bds sont inspirantes.
    Go pour les calins ! 😀

    • Armella dit :

      Coucou Tatiana, oui c’est fou quand on s’était ça fait autant de bien le contact physique. C’est carrément un besoin ! Bon, et il n’y a pas qu’en France que c’est ainsi ! J’ai grandit dans une famille d’origine chinoise à Madagascar et ce n’est pas très courant non plus.
      bons articles, et bon câlin !❤

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Shares