Parfois, l’ange se tait

Shares

Peu de temps après que j’eu souhaité pouvoir lire des romans d’amour plus en phase avec mes valeurs,

voir cet article : « Et toi, tu crois quoi de l’amour ?« ,

Véronique Morinière m’a contactée pour me parler de son roman, « Parfois l’ange se tait », pour lequel j’ai eu le plaisir de faire le graphisme de la couverture (peinture de fond : Evelyne FARDEL)

Une histoire d’amour… et aussi une histoire de quête de soi dans le chaos d’une vie à construire ou reconstruire.

roman-resume

Cela m’a beaucoup parlé par rapport aux gros bouleversements que je traversais l’année dernière. Peut-être que cela vous parlera aussi ?
Je vous laisse découvrir par vous-même :

Vous pouvez télécharger gratuitement « Parfois l’ange se tait » sur son site 🙂

(L’écriture énergique, pleine de d’auto-dérision tendre et caustique m’a rappelé « Les yeux jaunes des crocodiles » de Katherine Pancol. ^^)

Shares

17 réponses

  1. AurélieA dit :

    Waouh !!! mais ça donne TROP envie !!! Elle est extra cette vidéo, quelle belle personne ! 🙂
    J’ai trouvé ma prochaine lecture, merci Armella pour cette découverte <3

    • Armella dit :

      Ouiii !! J’ai été toute émue en regardant la vidéo par tant d’authenticité et de courage ! ^^
      Bonne lecture !! <3

      • AurélieA dit :

        Ca y est j’ai tout lu et avec un grand plaisir 🙂 J’ai fait le plein de vibrations on dirait … tellement de situations connues ou tant espérées … ralala je suis émue rien que d’en parler ! 😉 Merci pour ce bon conseil de lecture ! 🙂 <3

        • Armella dit :

          Oh ! Ravie que cela ai résonné en toi et que tu ais passé un bon moment de lecture, Aurélie ! 😀
          Gros bisous !
          Merci pour ton entrain et ta joie légendaire ! ^^
          <3

  2. Pommeliane dit :

    Merci. Je viens de parcourir le prologue et je me réserve la suite pour ce soir, afin de lire tranquillement ✨

  3. rabault liliane dit :

    Merci Armella ne m’avoir fait découvrir Véronique pleine d’authenticité et de lumière .
    Bien sur je vais télécharger son livre . Elle a su me transmettre sa joie et son courage
    merci

  4. Yukti dit :

    Merci Armella pour ce partage. Quelle belle présence et sincérité! J’ai hâte de commencer la lecture mais dès à présent je te remercie et te félicite Véronique pour avoir été au bout de ta passion. Chaque être qui se libère, fait en réalité un don à l’humanité toute entière car il ouvre le passage…

    • Armella dit :

      Wouaw…
      Merci Yukti !
      « Chaque être qui se libère, fait en réalité un don à l’humanité toute entière car il ouvre le passage… » 🙂
      Cette phrase m’a scotchée sur place quelque secondes ! J’ai senti d’un coup la connexion lumineuse entre tous, et encore plus la valeur de la contribution de Véronique, son courage !<3

  5. Véronique dit :

    Merci Armella pour l’article, et merci pour vos commentaires !!!! Je les lis et ça me fait super plaisir !! Je suis d’accord, où que nous en soyons chacun dans notre cheminement, à chaque fois que quelqu’un se libère un peu plus, c’est le monde entier qui en profite 🙂 Rien que de faire cette vidéo m’a apporté une véritable ouverture de coeur, et je suis super contente que ça résonne pour d’autres ! <3

  6. solene dit :

    waw…..
    Merci.
    Pour ce site (que je découvre avec plaisir)
    Pour cette video (le passage sur les peurs, me parle particulièrement, étant moi même « débutante » sur le chemin de la réalisation de moi et de ma vie ! 🙂 )
    Pour la synchronicité qui continue, et qui donne des réponses, des pistes, des encouragements ! 🙂
    MERCI.
    Merci.

    • Armella dit :

      Merci Solène pour ton message ! 🙂
      C’est ce passage aussi qui m’a particulièrement émue ^^
      Contente de savoir que cela t’apporte des pistes et du courage !
      Bisous !! <3

  7. Ceciel dit :

    « Behind the hardness there is fear / Derrière la difficulté, il y a la peur
    And if you touch the heart of the fear/ Et si tu touches le coeur de la peur
    You find sadness (it sort of gets more and more tender)/ Tu trouves la tristesse
    And if you touch the sadness/ Et si tu touches la tristesse
    You find the vast blue sky »/ Tu trouves le vaste ciel bleu. »
    A Poem of Rick Fields in a teaching by Pema Chödrön
    excerpted from a talk entitled « Practicing Peace in Times of War »
    published by Shambhala Publications
    Merci de m’avoir permis avec cette vidéo de revisiter cette citation, alors que je me lance dans des projets qui me filent une grosse grosse trouille… et tout autant de gros, gros désirs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Shares